Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

Pèleriner en Terre Sainte...

14 octobre 2014

Retour du pèlerinage qui a eu lieu fin septembre

Pèleriner en Terre Sainte, c’est découvrir tous ces lieux dont parle la Bible, mettre ses pas dans ceux des Patriarches et des Prophètes, du Christ et des Apôtres, visualiser une Histoire qui a traversé les siècles. Du 22 septembre au 1er octobre, les 40 Savoyards accompagnés par le P. Emile Allard ont parcouru le désert du Neguev faisant mémoire d’Abraham, de Moïse ... Longeant la Mer Morte et passant par le lieu du Baptême du Christ et Jéricho, ils ont rejoint Nazareth, découvrant les jours suivants, le Mont Thabor, le lac de Tibériade... L’étape suivant les a conduit, à travers la Samarie (Naplouse-Sichem et Taybeh-Ephraïm) jusqu’à Bethléem où ils ont célébré le dimanche avec la communauté de Beit-Jalla. Deux jours à Jérusalem et il faut déjà repartir les yeux et le cœur emplis de ce qu’ils ont vu et de la Bible lue in situ.

Mais un pèlerinage en Terre Sainte c’est aussi se confronter à un pays complexe : une terre, deux peuples, trois religions. A quelques kilomètres, des gens vivent des situations complètement opposées. La rencontre avec ces personnes, chrétiennes ou non, marque les pèlerins.

Extraits des échanges :
- Une palestinienne chrétienne de Nazareth : « Nous sommes à la recherche de notre identité. Les injustices sont flagrantes. La guerre de Gaza a montré à quel point le racisme est enraciné. Nous ne pouvons nous arrêter de parler, pour la justice et la paix.
- Le curé de Taybeh (Cisjordanie) : Avec les musulmans, nous chrétiens, nous sommes un seul peuple avec les mêmes souffrances, les mêmes défis. Soutenez les droits légitimes des Palestiniens à avoir leur indépendance ; allez dans les sources authentiques pour lire l’Histoire vraie. L’occupation est la source de tous nos maux.
- Le curé de Beit Jalla : Notre force vient de la solidarité avec les Européens. Témoignez de notre foi comme vous témoignez de votre foi en venant chez nous.
- Michel Warchawsky, juif israélien militant pour les droits et la justice : Il n’y a aucune volonté politique en Israël de trouver une solution au conflit. La colonisation est une stratégie à long terme pour occuper le terrain et laisser croire à une situation irréversible. Les militants pour la paix s’épuisent et quittent le pays. Les jeunes générations sont désabusées, elles ont cessé de croire qu’il y a un avenir pour ce pays autre que ce qu’ils ont vu à Gaza. Il faudra 15 ans pour reconstruire Gaza. Le boycott des produits israéliens peut contribuer à faire changer les positions. La création de deux Etats est indispensable.
- Marie Armelle Beaulieu, chargé de communication pour les Franciscains de Terre Sainte : Aimez les juifs, aimez les palestiniens chrétiens et musulmans. Ce pays a besoin de votre amour avant votre argent, vos prières, vos discours. Si tous les chrétiens du monde se décident à aimer sans retour, cela changera.

Quelques photos souvenirs

   

   

<< Go back to list