Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Art néo-classique 1815-1860

Après la Révolution, il faut restaurer. Mgr Martinet, archevêque de Chambéry (de 1828 à 1839), fait construire 42 églises. Les édifices sont caractérisés par le retour à la forme hémicirculaire des absides ; ils ont des dimensions imposantes et les façades sont traitées indépendamment. Comme à la Renaissance, les artistes s'inspirent de l'antiquité classique.

Chambéry : chapelle des Monts

Elevé sur la colline de Lémenc par Mgr Martinet, qui voulut y être enterré, l'édifice allie une chapelle à dôme et un portique à fronton : c'est la copie du Panthéon d'Agrippa à Rome.

 

 

 

 


Saint-Pierre-de-Curtille : église

L'édifice a été construit en 1838 sur les plans de l'architecte Mélano. La porte d'entrée se greffe sur une rotonde à deux niveaux : le premier niveau abrite le déambulatoire ; le second, surélevé, est surmonté d'une coupole.

 

 

 

 


La Bathie : église

 

L'édifice, aux dimensions imposantes, est éclairé par des fenêtres hémicirculaires. La façade semble rapportée : de hauts pilastres doriques portent l'entablement surmonté d'un fronton triangulaire.