Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 


 


 
Document Actions

Observatoire social

Permettre à l’évêque et aux communautés chrétiennes, services, mouvements, de mieux comprendre les enjeux locaux, nationaux et internationaux

CREATION D’UN OBSERVATOIRE SOCIAL DIOCESAIN 

Dans son article 16, le synode diocésain des 1er et 2 juin 2002 a institué un relais de la solidarité dans chaque ensemble paroissial pour « rappeler que la solidarité est un des fondements de la communauté de l’ensemble paroissial ».
Le projet global de catéchèse (PGDC) précise : « Chrétiens, nous ne pouvons pas nous contenter de rester entre nous. Il nous faut retrouver quelque chose de l’audace de saint Paul. » (PGDC page 6)  .C’est donc bien au cœur des réalités humaines qu’il nous faut annoncer la nouveauté de l’Evangile.
Le décret d’érection des paroisses du 28 août 2010 a souligné la nécessité d’un élan missionnaire pour que l’Evangile soit un ferment dans notre monde: « aller vers, cheminer avec, annoncer ».
Depuis plusieurs années le projet de diaconie diocésaine entraîne nos communautés à vivre la rencontre de Dieu à travers la rencontre du frère, en particulier le frère blessé, fragilisé ou dans une situation de précarité.
C’est dans cet esprit qu’est mis en place un Observatoire social diocésain qui aura pour mission de permettre à l’évêque ainsi qu’aux paroisses, associations de fidèles, services et mouvements 

  • de mieux comprendre les enjeux locaux, nationaux ou internationaux de certaines questions, situations sociales, réformes ou lois, et leurs conséquences pour la vie en Savoie
  • de repérer et discerner de nouvelles manières de vivre et d’envisager l’existence, à partir de ce que l’on peut appeler les « signaux faibles » invitant à de nouveaux comportements.

Cet Observatoire social diocésain se veut un service pour une Eglise diocésaine soucieuse d’être fidèle à l’Evangile en partageant « les joies et les espoirs, les tristesses et les angoisses des hommes de ce temps, des pauvres surtout et de tous ceux qui souffrent (…). » (Gaudium et Spes 1)  Placé sous la responsabilité du vicaire général, il est composé de personnes nommées pour 3 ans par l’évêque. Il communique régulièrement avec l’évêque et les paroisses, les associations de fidèles, les services et mouvements.

 Chambéry le 27 septembre 2012, en la fête de St Vincent de Paul.
+ Philippe Ballot, Archevêque de Chambéry, évêque de Maurienne et de Tarentaise
 

 

Vous pouvez consulter les rapports de l'observatoire social ici

 

Le texte de création de l’Observatoire social diocésain de notre évêque permet à tous de saisir la mission de cette instance qui est au service de la vie diocésaine. Quatre personnes sont nommées pour ces trois premières années autour du vicaire général : le père Stéphane Raux, M. Roger Garcia, diacre, Mme Christine Bocquin, M. Michel Bufflier (animateur). Cette équipe a déjà travaillé sur les questions suivantes : la situation des travailleurs saisonniers en Savoie, la question de l’accueil des gens du voyage, le développement de la prostitution au long des routes, le stress au travail ou encore les conséquences des menaces de délocalisation industrielle avec Rio Tinto et Camiva. Sur toutes les questions que nous évoquons ou que vous nous suggérez, nous bénéficions de l’apport de personnes-ressources au fait de ces questions.
Nous avons pu lire dans « Eglise en Savoie » de novembre 2011 la façon dont notre évêque exprimait son souhait que se mette en place un Observatoire social diocésain, comment il voyait sa mission et le service qu’il était amené à rendre. « Le chrétien, écrivait-il alors, se ressource dans la Parole de Dieu et dans les sacrements, il se ressource aussi dans la charité et la vie fraternelle, dans la mission et l’engagement pour une société où règnent la justice et le partage… également dans la transformation de la société pour plus de justice et de partage… Pour nous y aider, un Observatoire social sera créé dans les mois qui viennent, pour nos diocèses. (…) Il saura nous alerter régulièrement sur des situations précises, il saura s’entourer de personnes qui pourront nous éclairer sur des sujets souvent complexes, il sera disponible pour qu’on puisse l’interpeller. »
Depuis un an, le conseil épiscopal a réfléchi à ce que pourrait être cet Observatoire social diocésain, et il l’a précisé à travers trois verbes :

Observer.
Observation de la réalité économique et sociale en Savoie et de la répercussion en Savoie des réalités internationales : économie, travail, emploi, habitat, foncier, famille, jeunes, migrations, santé, justice, vie dans nos stations… Avoir sur ces thèmes des réflexions de fond.

Veiller.
Rôle d’alerte en direction de l’évêque, de l’Eglise diocésaine et des communautés chrétiennes, pour qu’ils aient des éléments synthétiques et clairs. Repérer ce qui bouge. Etre réactifs face à ce qui émerge de nouveau en Savoie (signaux faibles) et face aux grandes questions, nationales ou internationales, qui ont des répercussions en Savoie (ex. Lyon-Turin, retraites, bioéthique, développement durable, solitude…). Etre en capacité d’écrire rapidement une note sur des événements d’actualité pour que l’évêque puisse parler en fonction de ces événements (voitures brûlées, fermeture d’usine, décès en montagne, suicides de jeunes…).

Informer.
Pouvoir communiquer des explications simples aux Communautés ; cela leur serait présenté comme une ouverture pour mieux vivre leur mission chrétienne.

Il ne s’agit pas d’une instance administrative ou technique. Il s’agit d’une veille humaine et sociale au nom de l’Evangile. Vous pouvez nous joindre dès maintenant : observatoire.social[nospam]dioceses-savoie.org  
 

P. Pierre Viale Vicaire général