Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

Document Actions

Trois diocèses unis depuis 50 ans

26 avril 2016

Le 26 avril 1966, le pape Paul VI signait une constitution apostolique instituant l’union des diocèses de Chambéry, de Maurienne et de Tarentaise sous l’autorité d’un seul évêque, tout en gardant leurs identités propres.

Ce 50e anniversaire ne donne pas lieu à de grandes fêtes mais, avant la messe chrismale, le 21 mars dernier, prêtres, diacres et laïcs en mission ecclésiale ont bénéficié de trois exposés dont Eglise en Savoie du mois de mai 2016 livre l’essentiel.

Douze siècles à cinq diocèses
Pour le père Jean Prieur, la situation actuelle de l’Eglise de Savoie prend sa source aux origines du christianisme. La nouvelle religion se propage grâce aux structures de l’Empire romain et, dès 150, il y a un évêque à Lyon. Des légendes racontent même que St Pierre serait venu en Tarentaise et en Maurienne. Le diocèse de Tarentaise est fondé vers 425 par saintJacques, moine de Lérins. Constitué en archevêché par Charlemagne en 794, il a juridiction sur les évêchés d’Aoste et de Sion et, brièvement, de Maurienne. Ce dernier est fondé par le roi Gontran de Bourgogne vers 580. Jusque vers l’an mil, il correspond à la province romaine des Alpes cottiennes et s’étend vers Suse et Briançon avec pour capitale Maurienne (St Jean) où sont déposés des doigts de St Jean-Baptiste.
L’Albanais, les Bauges et l’actuelle Haute-Savoie appartiennent au diocèse de Genève, dont l’évêque réside à Annecy dès la fin du 16e siècle. Pour sa part, le diocèse de Belley couvre le Petit-Bugey (aujourd’hui Avant-Pays savoyard) jusqu’aux gorges de Chailles. Le reste de la Savoie (cluse de Chambéry, Aix-les-Bains, vallée de l’Isère de St Pierre d’Albigny à Montmélian et Chartreuse) dépend de l’évêque de Grenoble et constitue le décanat de Savoie (ou décanat de Saint-André avant l’éboulement du Granier en 1248). Ce n’est qu’en 1779 que le roi de France autorisera, sur ce territoire la création du diocèse de Chambéry.
Le 8 février 1793, en application de la constitution civile du clergé, est créé le diocèse du Mont-Blanc, qui correspond au département du même nom; tout le territoire savoyard forme un seul évêché dont le siège est à Annecy. Le concordat de 1801 maintient ce grand diocèse mais fixe son siège à Chambéry. En 1817, cet évêché devient archevêché. Peu après, les anciens diocèses de savoie sont rétablis : Annecy en 1822, Tarentaise et Maurienne en 1825.
Ainsi, il a fallu 12 siècles pour passer de cinq à trois diocèses sur le territoire qui nous importe.

PB d’après l’exposé du père Jean Prieur

Vous pouvez consulter le livret réalisé pour l'occasion
 

<< Go back to list