Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 


 


 
Document Actions

Les Laïcs en Mission Ecclésiale (L.M.E)

Des fidèles engagés au service de l'Eglise

Laïcs en Mission Ecclésiale… C'est-à-dire ?

Au milieu de tous les autres chrétiens qui, là où ils vivent, sont témoins de l’Evangile, le (la) LME répond à un appel précis de l’évêque qui se concrétisera par la réception d’une lettre de mission et souvent par un envoi liturgique. Sur la base commune de la vocation baptismale, l’appel à la sainteté, certains laïcs sont donc appelés à une collaboration plus immédiate avec les ministres ordonnés, « à la façon de ces hommes et de ces femmes qui étaient des auxiliaires de l’apôtre Paul dans l’Evangile, et, dans le Seigneur, dépensaient un grand labeur. » (Ph 4,3 ; Rm 13,3 ; LG 33)

A la lumière de l’expérience relatée dans le Nouveau Testament, nous pensons que cet appel à une mission est en même temps une invitation à vivre au cœur d’équipes apostoliques et fraternelles avec des prêtres et des religieux (ses). Il nous faut, sans hésiter, oser inventer des formes nouvelles de collaboration fraternelle, nourries par des temps communs de prière, de retraite, de relecture pastorale à la lumière de l’Evangile. Il y va du soutien dans la foi de ces laïcs appelés et de l’enracinement de leur mission dans le don du Christ pour nous.

Avec ces coopérateurs pour la mission, le prêtre au cœur de cette collaboration fraternelle, est frère parmi des frères, tout en étant, comme pasteur auprès d’eux, celui qui relaie l’appel du Christ à la sainteté. Il est ministre de communion. (P.O. 9) Entre prêtres et laïcs baptisés, il n’y a pas de répartition des domaines de “pouvoir”, mais une mise en œuvre d’une mission avec, pour chacun, l’apport de sa vocation propre.

Si la vocation est l’appel que Dieu adresse à chacun, quel que soit son état de vie, pour vivre la plénitude de la vie chrétienne de disciple, dans le don de soi, alors chaque baptisé, en répondant à l’appel du Christ, prépare et favorise le terrain permettant à certains, de s’ouvrir à des réponses plus spécifiques comme prêtres, diacres, religieux (ses), laïcs consacrés… dont nos diocèses et l’Eglise Universelle ont besoin. C’est ce que j’entends par “culture de l’appel” : vivre ensemble la condition de disciples du Christ, en restant ouverts à ses appels.

Mgr Philippe Ballot. « Réflexion sur la mission des LME dans les diocèses de Savoie. Laïcs en mission ecclésiale. » 28 juin 2010


Parmi les missions confiées, certaines sont fixées par l’Eglise universelle : chancelier, économe diocésain, archiviste… ; d’autres par l’évêque du diocèse : services de catéchèse, de formation permanente, de pastorale familiale, de pastorale des migrants, enseignement catholique, aumôneries d’hôpitaux, d’établissement d’enseignement public… ; d’autres sont confiées par des curés, des doyens, des responsables diocésains (catéchèse, animation paroissiale, animation pastorale en établissement catholique…) etc…
 

Pour les diocèses de savoie, ils se réunissent pour une journée spéciale une fois par an. Cette année 2013 avait pour thème la "Première Annonce". Vous pouvez consulter quelques témoignages de L.M.E des diocèses

Une journée dans le Beaufortain

pour les Laïcs en Mission Ecclésiale et le personnel administratif des Diocèses de Savoie