Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 
Document Actions

La Réconciliation


 confession2.jpg

« Au nom du Christ, nous vous en supplions, laissez-vous réconcilier avec Dieu » 2ème lettre de saint Paul aux Corinthiens (ch. 5 v. 20)

La réconciliation nous est offerte pour vivre en vérité les relations qui tissent notre existence, avec Dieu, nos proches, nous-mêmes. Il ne s’agit pas d’abord de faire la liste de nos limites, ni de désespérer de ce qui ne change pas dans notre vie, mais de prendre le temps de saisir de quel amour le Dieu de Jésus Christ nous aime, de mesurer la vie à laquelle nous sommes appelés et de prendre conscience de sa miséricorde.

Accueillir la grâce du pardon
Qui que nous soyons, quoi que nous ayons fait, Dieu ne désespère pas de nous. Son amour est le plus fort. Comme le père serrant sur son cœur son fils qui était perdu, Dieu accueille dans la joie celui qui revient vers lui.

Croire en l’avenir que Dieu nous ouvre
Quand Dieu pardonne, il ne vient pas donner un coup d’éponge sur nos péchés ; il vient nous aider à faire mourir en nous le « vieil homme » pour que grandisse « l’homme nouveau ». La bonne nouvelle du pardon nous invite à nous reprendre, à croire au meilleur de nous-même.


Pour recevoir le sacrement de réconciliation, adressez-vous au curé de la paroisse (en particulier les cathédrales) ou dans les sanctuaires où des permanences existent (Myans, Tamié, mais aussi Capucins de Chambéry, Assomptionnistes d’Albertville…)