Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 

Pâques ? C'est quoi ?

  PÂQUES ? ON FÊTE QUOI ?

 

Thème : L’éclosion de l’œuf symbolise le passage de Jésus, de la mort à la Résurrection. Avec cet œuf, un tout petit accède au sens de cette tradition. Le petit poussin passe de l’obscurité de l’œuf à la lumière du soleil. Le petit enfant va découvrir Jésus qui passe de l’obscurité du tombeau à la lumière de la vie. Jésus ressuscité se montre à ses disciples entraînant à sa suite l’humanité dans une vie nouvelle. L’œuf de pâques est bien plus qu’une gourmandise, c’est un beau symbole de la foi chrétienne à savourer chaque fête de Pâques.


Accueil : Inviter les enfants à colorier un œuf au fur et à mesure de leur arrivée. Accrocher un ruban sur le haut de l’œuf.


Chant : le jour de Pâques est arrivé. Paroles Mannick et musique Jo Akepsimas
1/ Pendant l’hiver la neige a souri. Pendant l’hiver les fleurs ont dormi

Refrain : Le jour de Pâques est arrivé dans la lumière
Et le printemps s’est réveillé sur notre terre Et dans nos cœurs, et dans nos cœurs.

2/ Pendant l’hiver les arbres étaient nus,Pendant l’hiver rien ne chantait plus.

3/ Après l’hiver, on a dans les yeux Après l’hiver, un coin de ciel bleu.

4/ Après l’hiver on met dans son cœur Après l’hiver tout plein de couleurs.

Comptine : Dans un œuf il fait noir, vraiment noir. Mais soudain Toc ! Toc ! La coquille se fendit. Elle se fendille encore….et vrac…Un petit poussin jaillit ! Il fait quelques pas et le voilà en plein soleil. Dans la nuit de Pâques, il fait noir vraiment noir mais soudain miracle, la lumière jaillit en plein nuit !

Se redire la comptine en mettant l’accent sur le contraste nuit et lumière, mort et vie.

Inviter les enfants à venir accrocher leurs œufs sur la poule coloriée et la suspendre. L’objectif est de garder les propos échangés en visuel.

Acclamation de la Parole : Inviter les familles à aller chercher dehors des petits cailloux, des fleurs, des branchages. Si cela n’est pas possible, avoir prévu des images découpées de fleurs, pierres, herbes.
Avoir préparé un lieu avec un tissu. En pièce jointe, vous trouverez un décor à colorier. Laissez libre cours à votre imagination pour étoffer le lieu. Les petits ont besoin de visuel, de choses à manipuler pour pouvoir s’imprégner de la Parole de Dieu.
Faire lire l’Evangile par un parent une première fois puis le relire en faisant manipuler les personnages, la pierre, et les autres accessoires choisis, par les enfants. On peut photocopier à volonté les deux planches des personnages pour illustrer la Parole. On peut jouer aussi avec les couleurs sombres du début de la lecture et les couleurs claires de la Résurrection. (Rappel de la comptine)


Jésus est mort sur une croix. Son corps a été enveloppé dans des bandelettes de tissu et déposé dans un tombeau fermé par une grosse pierre. Deux soldats gardent le tombeau. Les amis de Jésus et tous ceux qui avaient confiance en lui sont tristes et découragés. Mais voilà qu’un peu plus tard, quelque chose va se passer…
C’est le matin. Une femme qui s’appelle Marie-Madeleine marche vers le tombeau de Jésus. Quand elle arrive, que voit-elle ? La pierre qui fermait le tombeau a été enlevée ! Vite, la première chose qu’elle a envie de faire, c’est d’aller le dire. Elle court pour prévenir Pierre et Jean, des amis de Jésus. Tout essoufflée, elle leur dit : « Jésus a été enlevé de son tombeau, et on ne sait pas même pas où on a mis son corps ! »
Vite Pierre et Jean courent eux aussi vers le tombeau. Jean court plus vite que pierre, il arrive le premier. Jean voit bien que la pierre qui fermait le tombeau a été roulée sur le côté.
Jean se penche un peu pour mieux regarder. Et là, il voit les bandelettes qui entouraient le corps de Jésus. Mais il n’entre pas.
Pierre, lui, entre dans le tombeau… Il voit les bandelettes à terre. Il voit même le drap qui recouvrait la tête de Jésus. Finalement, Jean entre dans le tombeau à son tour. Il voit et il croit.


Dialogue possible : Parler de Pâques avec les enfants, c’est évoquer le mystère de la Résurrection, ou plutôt tenter de l’approcher avec nos mots et nos images. Même avec notre foi d’adulte. Alors comment transmettre aux enfants cette espérance promise à tous les hommes d’un mystérieux passage de la mort à la vie ? Se préparer à Pâques en réfléchissant sur l’hiver qui fait palace au printemps, sur l’obscurité de la nuit qui laisse place à la lumière du jour, sur la tristesse que l’on peut éprouver et qui laisse place à la joie, ou même la rancœur qui laisse place au pardon : autant d’expériences de petites résurrections quotidiennes, autant de manières de nourrir notre foi en la Résurrection. Celle de Jésus, vivant, qui nous dit qu’au bout de la mort, il y a la vie ! Inspiré de pomme d’api soleil n°66.


Faire le lien avec les croix que l’on rencontre sur les chemins pour nous rappeler Jésus mort sur la croix, ressuscité.


Bricolage : Construire une croix et la fleurir avec des fleurs en papier crépons. Les enfants pourront ainsi se rappeler chez eux de cette rencontre.


Prière : Apporter toutes les croix fleuries devant le décor.
Signe de croix
Tu es vivant, Jésus ! Le bois de la croix devient un arbre du printemps, plein de bourgeons et de fleurs.
Ton tombeau s’est ouvert comme l’œuf craque sous les coupes de bec du poussin.
Ta vie nouvelle est un mystère pour nous. Mais toute la nature la chante à travers le printemps.
Tu es vivant, Jésus ! Et je veux faire la fête pour toi !
Prier tous ensemble « Notre Père » : Même si les petits ne connaissent pas forcément cette prière, l’entendre et la prier ensemble fait partie de leur apprentissage.
Signe de croix