Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 

"Je veux tout !"

 Rencontre éveil à la foi
« Je veux tout ! »

 

Cette rencontre, qui peut se vivre au moment du temps de Carême, est inspirée du magazine Pomme d’Api soleil « Plus, plus, plus… Pourquoi on veut toujours plus ? » n° 125.


Thème : Vouloir toujours plus, plus, plus, est souvent une source de déceptions pour nous et pour les petits aussi. On est comme entraîné dans une spirale sans fin. Ce désir dit aussi autre chose. Il nous parle de cet appel en nous à un grand élan de vie, un appel à l’infini. Si on profitait du Carême pour aider les enfants à écouter ce désir en eux et leur chuchoter : « qu’est ce qui te rend vraiment heureux ? »


Accueil : Après s’être présenté, prendre un refrain de chant qui pourrait être gestué tout au long de la rencontre (voir au service de catéchèse)
Amorcez le thème avec une histoire. (Vous pouvez scanner les illustrations du magazine et les projeter)


C’est mercredi, Maman, Gaston et Sido sont à la maison. Soudain, Maman se prend les pieds dans un robot qui traîne par terre. « Ce n’est plus possible, tout ce bazar !!! dit Maman, énervée. Vous avez beaucoup trop de jouets ! »
« On va faire du tri et se débarrasser des jouets avec lesquels vous ne jouez plus ! » dit Maman.
« Youpi ! » s’écrie Gaston. « A la place, on pourra acheter le nouveau vaisseau Robomobyl ! »
« Et moi, je veux une nouvelle maison de poupée ! Avec une tour !!! » dit Sido.
« Ah non ! répond Maman. Si on se sépare de tout ça, c’est pour faire de la place ! »
Sido fait la moue : « Moi, je ne veux pas jeter mes jouets… » « On ne va pas les jeter, dit Maman. On va les donner à des enfants qui n’en ont pas. Vos jouets auront une nouvelle vie ! »
Gaston est déjà au travail « Regarde, Maman, celle-là je veux bien la donner, j’en ai deux comme ça. » « Hop, dans le carton ! dit Maman. Et ce camion tu joues encore avec ? » « Oh non, dit Gaston, je suis trop grand maintenant… »
Gaston décore le carton : « Ils vont être contents, les enfants avec tous ces jouets ! »


Les enfants et les adultes se séparent si cela est possible.


Les adultes : partage autour du rapport à la consommation, au superflu. Partage autour du texte d’évangile de l’homme riche Luc 12,15-34
D’après l’homélie de Mgr Hermann Giguère P.H., supérieur général du Séminaire de Québec
On voit Jésus sur la route en train de prêcher. Et on voit sa façon de faire. Il part souvent de situations courantes.
Ici, il profite de la question de quelqu’un pour donner un enseignement, dire sa pensée : « Gardez-vous de toute âpreté au gain, car la vie d’un homme ne dépend pas de ses richesses. »
Et comme un bon pédagogue, un bon éducateur, il va essayer de faire comprendre ce qu’il veut dire en racontant un fait assez courant de son temps j’imagine.
Regardez, dit-il, cet homme qui a une bonne terre, de bonnes récoltes. Il vit bien. Mais il en veut toujours plus. De nouvelles granges. Plus de profit. Plus de sécurité pour être à l’abri des imprévus, pour l’avenir.
On peut se demander : qu’y a-t-il de mal à cela ?
En effet, on peut dire : « C’est sage. C’est bien de se construire un patrimoine, de faire des placements, de préparer l’avenir des enfants, de se donner une sécurité pour sa retraite. » Et vous avez raison. Ce sont toutes de bonnes choses.

Jésus ne vient pas condamner la possession de biens. Il ne vient pas nous dire qu’il faut n’avoir rien, ne pas prévoir sa retraite.
Alors qu’est-ce qui ne va pas chez notre homme riche qui engrange ? Où le bât blesse-t-il ?
Écoutez : « Dieu lui dit : ‘Tu es fou : cette nuit même, on te redemandera ta vie. Et ce que tu auras mis de côté qui l’aura ?’ Voilà, conclut Jésus, ce qui arrive à celui qui amasse pour lui-même, au lieu d’être riche en vue de Dieu. »
Ce qui « cloche » ici pour l’homme riche c’est qu’il se laisse enfermer par ses possessions matérielles. C’est son attachement à celles-ci.
Voilà ! Ce n’est pas de les utiliser, mais c’est de ne regarder que cela, de se laisser fermer le cœur par ses biens, par ses possessions de toutes sortes. C’est contre cela que Jésus nous met en garde.
Il nous dit : « Faites de la place à autre chose que les biens matériels, à des biens spirituels qui sont plus importants, qui ne s’achètent pas : le regard d’un enfant, l’amour d’une épouse, la main qui aide le démuni, la paix que vous cultivez, tout cela se sont des richesses aussi, et des richesses plus importantes que les richesses matérielles.
C’est cela qui vous enrichit en vue de Dieu. C’est cela « s’enrichir de Dieu ».


Les enfants : discussion autour de l’histoire.


 Le nécessaire pour vivre ?
 Les choses dont l’on pourrait se passer mais que l’on a très envie de posséder ?
 Ce qui nous est pénible de ne pas avoir ?
 Quelles sont les choses qui ne s’achètent pas et qui nous remplissent de bonheur ? l’amour, les amis, les souvenirs…

Parole : Faire écouter un Alléluia pendant que les enfants décorent une table avec une nappe, une Bible, une croix, des fleurs, une lumière….
Nous allons entendre le récit qui est écrit dans la Bible. Jésus nous raconte l’histoire d’un homme riche qui voulait tout garder pour lui. (Vous pouvez scanner les images sur le magazine et les passer) Luc 12,15-34
L’homme a un grand domaine et des champs de blé. Cette année la récolte de blé est très bonne.
Il se dit :
« Que vais-je faire avec tout ce blé ? Je n’ai pas assez de place dans mes greniers… »
Il a une idée : « Je vais démolir mes anciens greniers, et je vais construire de nouveaux greniers encore plus grands ! Dedans, je pourrai ranger mon blé et toutes les choses que j’ai.
Avec toutes mes richesses, je vais pouvoir vivre sans travailler pendant longtemps. Je vais me reposer, manger, boire et m’amuser ! »
Dieu dit à l’homme riche : « Tu es fou ! Cette nuit, tu vas perdre ta vie. A quoi te sert tout ce que tu as accumulé ? Qui va en profiter ? »
Jésus a terminé de raconte l’histoire, il dit aux personnes qui l’écoutent. « Cet homme a accumulé des choses rien que pour lui comme si c’était des trésors. Pourtant, savez-vous quel est le vrai trésor dans la vie ? Je vais vous le dire c’est vivre en ami de Dieu »

Pour être heureux notre cœur ne doit pas être fermé et encombré comme un grenier. A nous de le garder bien ouvert pour les autres et pour Dieu.


Prière : Les mots de Jésus sont des mots très beaux. Ils nous parlent de Dieu qui nous aime. Les mots de Jésus sont comme des petites graines en moi. Ils viennent habiter dans mon cœur, là où il fait doux. Jésus j’aime écouter tes mots. Aide-moi à les faire grandir en moi.

Retour des adultes


Bricolage : « Là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » Luc 12, 34
Voici un coloriage qui peut être collé sur carton et perforé pour mettre un joli ruban de couleur. (Les mots de Jésus sont mes trésors. Je veux les mettre sur mon chemin. Les adultes peuvent écrire un mot que les enfants ont retenu du partage vécu le long de la rencontre.)

 

 

Action de grâce :
Signe de croix
« Souvent, on cherche à avoir des choses qu’on n’a pas.
On pense qu’on sera vraiment heureux avec ça.
Mais en fait ces choses, on les oublie vite
Elles ne nous rendent pas heureux pour toujours.
Jésus a dit aux grands et aux petits :
« Vous avez un vrai trésor ! Et ce trésor, c’est que Dieu vous aime à l’infini ! »
Ce trésor-là, on l’a déjà, et pour toujours.
Mon Dieu, je te fais une place dans mon cœur, et pour toujours. »

Nous tous réunis qui avons envie d’avoir ce joli trésor dans notre cœur, nous pouvons dire : Notre Père…

Signe de croix