Aller à la page d'accueil. | Aller au contenu. | Aller à la navigation |

 

être ami avec Jésus


C’est quoi, être un ami ?

 


Cela peut être un temps d’éveil de rentrée. Cela peut faire un temps fort de rentrée éveil et caté en lien avec le module « Dieu se fait proche ». Cela peut être en lien avec la Toussaint et avec une demande de baptême de petits.


On peut proposer comme support visuel un arbre qui évoluera tout au long de l’année au rythme des rencontres. A la rentrée, les enfants dessinent leur main (voir dans le déroulement ci-dessous), ces mains sont collées dans l’arbre. Puis tout au long de l’année, on y accroche les différentes réalisations, découvertes. A la fin de l’année, il est un excellent support pour un temps de remerciement pour ce qui a été vécu ensemble en éveil à la foi.


Accueil : Les enfants peuvent écrire leur prénom sur une étiquette, on peut se présenter chacun. Chant : « L’amour de Dieu » gestué. Voir en pièce jointe.
Aujourd’hui, nous allons découvrir ce que veut dire « être ami entre nous » et ensuite voir ce que cela veut signifier être « ami de Jésus» et qui sont ses amis.


Ecoutons une histoire qui nous raconte l’amitié entre deux garçons, Paul et Félix (Tiré de Pomme d’Api soleil n°87.)
Ce matin, Félix est inquiet, son ami Paul n’est pas là. « Qu’est-ce qu’il a Paul ? » se demande Félix. « Pourquoi il n’est pas là ? Félix a du mal à écouter ce que la maîtresse raconte…Il pense à autre chose.
A la récréation, Félix est tout seul…Les autres ont l’air de bien s’amuser avec le ballon ! Il a trop envie d’aller jouer, lui aussi ! Félix s’approche de Charles : « Je peux jouer avec vous ? » Charles il est fort au ballon ! « Ah non, on est déjà assez nombreux ! » crient les autres, de loin. « Tu as entendu ? » dit le grand Charles à Félix. « On veut pas des minus ! » Charles fait une grimace à Félix et s’en va. Félix reste là sans rien dire… « Minus toi-même » grommelle Félix. Il donne un coup de pied dans le muret. Ça fait mal…Félix s’assoit sur le muret. Dans son cœur, ça pleure…Des larmes coulent sur sa joue.
Cet après-midi, youpi ! Paul est là ! Félix est trop content. Il aime tellement quand ils sont assis l’un à côté de l’autre ! Félix a plein de choses à lui raconter….. (Faire dire aux enfants ce qui s’est passé le matin pour Félix) »Oh mon pauvre Félixou » dit Paul.
Plus tard à la récréation, Paul et Félix font les fous dans la cour. « On dirait qu’on est des dinos »
Paul et Félix filent aux toilettes et Félix éclabousse Paul. Paul se retrouve tout mouillé ! « Ben, alors ? « demande la maîtresse. Gêné, Félix donne la main à Paul. Mais, ouf ! Ils ne se font pas gronder. Comme chaque jour, au goûter, Paul et Félix ont leur petit secret ; Ils s’échangent leurs gâteaux.
A l’heure de la sortie, Paul crie : « A demain, Félix ! ». Félix dit à Mamie : « J’espère qu’il sera là, Paul, demain ! »

Le petit enfant s’ouvre peu à peu au monde qui l’entoure, aux autres, à l’amitié. Il y a les amis que l’on voit à l’école, les amis du centre aéré ou ceux de la gym. Il y a ceux que l’on invite à un anniversaire, à passer la nuit chez soi, à partir en vacances.IL y a le copain d’un jour et l’ami que l’on apprend à connaitre, avec lequel on partage ses jeux, ses fous rires, ses secrets et avec lequel parfois l’on se dispute. Ainsi le petit enfant expérimente au fil des jours, la force et la richesse de la relation d’amitié, ses exigences et ses joies ! Les petits sont à un âge où les amitiés sont émotionnellement très fortes, car expérimentales !


Points importants à faire ressortir : Faire ressortir les moments importants de l’amitié qui naît. On ne peut pas obliger quelqu’un à vouloir jouer avec nous et quand on est rejeté on a mal. Les parents peuvent accompagner l’enfant sur le chemin du pardon aussi. Il est bon de de l’aider à distinguer ce qui relève d’une vraie amitié : échange d’égal à égal, bienveillance, gratuité, fidélité. C‘est bon d’avoir un ami. La confiance est importante. Prendre soin de lui. Même au niveau des adultes, c’est important. C’est quelqu’un avec qui on passe du temps, on raconte ses chagrins. On peut être blessé par un ami, la relation est fragile, éphémère.
Proposer aux enfants de dessiner leur main.


Parole : Lien à faire avec les amis de Jésus : Être un ami de Jésus, qu’est-ce que cela veut dire pour le petit ? On ne le voit pas, on ne l’entend pas, on ne peut pas jouer avec lui. Il n’est pas vraiment encore en capacité de répondre, de manière personnelle à l’appel à entrer dans une relation d’amitié avec le Christ. L’enfant est au début d’un chemin et en prenant soin de respecter son rythme de croissance, on peut l’accompagner pour que peu à peu Jésus devienne, non pas un ami imaginaire mais un compagnon de route présent à toutes les étapes de la vie.
Jésus n’était pas seul non plus il avait des amis. Il a rencontré beaucoup de gens qui ont été différents les uns des autres. IL a eu plusieurs amis que vous découvrirez plus tard. Mais un jour Jésus a rencontré Zachée (Luc 19,1-10)
Tiré de « Zachée, dans la collection « ce que nous dit la Bible ».
Il y avait à Jéricho un homme appelé Zachée. Zachée était le chef des collecteurs d’impôts, il était riche. Jésus, après être entré dans Jéricho, traversait la ville. Zachée cherchait à voir qui était Jésus. Mais comme il était de petite taille, il ne pouvait le voir à cause de la foule. Il courut alors en avant. Il grimpa sur un arbre, un sycomore pour voir Jésus qui devait passer par là. Quand Jésus arriva à cet endroit, il leva les yeux et dit à Zachée : « Dépêche-toi de descendre, Zachée, car il faut que je loge chez toi aujourd’hui » Zachée se dépêcha de rentrer. Il reçut Jésus dans sa maison. Quelle joie !
Tous ceux qui virent cela s’indignaient et disaient : « Cet homme est allé loger chez un pêcheur ! »Zachée se leva et dit au Seigneur : « Ecoute, Maître, je vais donner la moitié de mes biens aux pauvres, et si j’ai pris de l’argent à quelqu’un et le trompant, je vais lui rendre quatre fois autant. ». Jésus lui dit : « Le salut est entré aujourd’hui dans cette maison, parce que cet homme est aussi un descendant d’Abraham ; Car le fils de l’homme et venu chercher et sauver ce qui était perdu.

Dialogue possible : Zachée n’avait sans doute pas beaucoup d’amis, car il faisait un métier que les autres gens n’aimaient pas : il prenait de l’argent aux gens pour le donner aux Romains. Jésus a perçu l’attente, le désir de Zachée. Au milieu de la foule qui l’entoure, c’est vers Zachée qu’il se tourne et pose simplement son regard sur lui, un regard plein de confiance. Zachée se sent reconnu pour lui-même et non pas réduit à ce qu’il a fait. Alors quand Jésus le regarde, lui parle et lui demande de venir dans sa maison, il trouve cela incroyable et cela le remplit de joie ; C’est comme quand quelqu’un que tu aimes beaucoup viens chez toi. Cela te rend joyeux n’est-ce pas ? Et bien pour Zachée, quelle fête ! C’est Jésus qui s’invite chez lui. Il aurait pu avoir peur que les autres se moquent de lui en le voyant grimper dans l’arbre mais il a décidé que le plus important c’était d’essayer de voir Jésus…Zachée est transformé par la rencontre avec Jésus et il est tellement content qu’il se retrouve avec Jésus. Pour entrer dans une relation forte et durable, une vraie relation d’ami, Zachée donne à ceux qui en ont besoin et répare ses torts.


Pour eux aujourd’hui : « Et moi alors je peux être son ami ? »Jésus a très envie d’être ton ami. Toi aussi, Jésus te regarde avec beaucoup d’amour de la même façon qu’il a regardé Zachée et tous ses autres amis. Il te connaît très bien et te dit dans le secret de ton cœur « Je t’aime », « tu es précieux » (Cela peut être le moment de mettre en valeur une demande de baptême)
« Jésus est un copain comme mon copain d’école ? ». Oui et non ! Jésus on ne le voit pas avec nos yeux, on ne l’entend pas avec nos oreilles, on ne peut pas le toucher avec notre main, comme a pu le faire Zachée et pourtant il est tout près de nous, il nous aide il fait tout pour nous rendre heureux et il sera toujours là pour nous. C’est un ami pour la vie, un ami que l’on partage avec tous les chrétiens du monde entier et en même temps un ami qui nous connait et nos appelle chacun par notre prénom.
« Et tout le monde peut être un ami de Jésus même celui qui s’est moqué de moi à l’école ? ». Regarde Zachée, il fait un métier que les gens n’aiment pas. Alors les gens trouvent que Zachée est méchant. Et ils ne comprennent pas pourquoi Jésus choisit d’aller dans sa maison. Mais tu vois, Jésus regarde Zachée avec plein d’amour. Il veut être l’ami de chacun de nous, comme nous sommes, avec nos qualités et nos défauts. C’est comme ça qu’il nous aime, et qu’il nous apprend à aimer.


Pour les adultes présents : L’amitié avec le Christ repose sur la rencontre avec le Christ qui frappe à notre porte. Il nous attend, nous espère : « Voici que je me tiens à la porte et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui ; je prendrai mon repas avec lui et lui avec moi. » (Apocalypse 3,20).L’amitié avec le Christ est invitation à la confiance : oser ouvrir notre porte à celui qui a donné sa vie par amour pour nous. Elle est désir de mieux connaître le Christ qui veut pour nous la joie parfaite et nous offre pour cela sa miséricorde et sa paix. Elle et ouverture du cœur qui permet d’entendre le Christ nous dire « Je vous appelle mes amis » (Jean 15,15) et d’établir, avec lui, une relation d’intimité, de tendresse, de joie, et de fidélité. Elle se vit dans un mouvement de réciprocité. Ainsi l’amitié avec le Christ se bâtit lentement, se nourrit des sacrements et particulièrement de l’Eucharistie, de la prière, de l’écoute de la Parole de dieu, elle se déploie dans l’amour porté au prochain et s’éprouve jusqu’à « donner sa vie pour ses amis ».


Reprendre tous ensemble le Chant mimé « l’amour de Dieu
(Si ce thème est pris pour la Toussaint : aujourd’hui des gens donnent leur vie entière pour Le Christ pour être en amitié avec le Christ. Ils ont été tellement heureux avec lui qu’ils ont passé toute leur vie à partager son amour, comme un trésor. Ils ont agi en actes, en parole, et sont appelés saints On peut visionner ou raconter la vie d’un saint.)

Bricolage : découpez les mains et les coller sur l’arbre. Donner un coloriage avec une prière à emmener chez eux. Voir une proposition en pièce jointe.

Temps de Prière : Devant l’arbre garni de mains, un parent allume une bougie, un autre met des fleurs, etc….nappe, Parole.
Reprendre le chant mimé.
Relire un verset de la Parole lue : « Il reçut Jésus dans sa maison, quelle Joie ! »
Rendre grâce de cette rencontre vécue, de ces nouvelles familles qui se joignent au groupe, de cette joie de devenir ami de Jésus.
Lire la prière du coloriage : Jésus, tu n’es pas un ami comme les autres.
Je ne te vois pas, je ne peux pas jouer avec toi.
Mais tu me dis tout bas, comme un secret : « Je suis là près de toi ! »
Et je te dis tout haut, en chantant et en dansant : « Merci pour ta paix, ton amour et ta joie ! »
Amen
Et nous disons tous ensemble : Notre Père….
Nous proposons d’écouter « amis dans le Seigneur » (EDIT181) Auteurs : Samuel Brouillet / Claire Châtaigner du module des plus grands « Dieu se fait proche ». Cela peut faire le lien s’il s’agit d’un temps fort avec plusieurs niveaux d’enfants et les plus grands peuvent amener leur tapis d’amitié réalisé dans l’étape 1 du module.
On peut écouter aussi le chant « il cherchait un ami » du CD « Les chansons de l’Evangile de Mannick et Jo Akepsimas